Caresse Crosby nous offre la lingerie féminine !

Caresse Crosby, née sous le nom de Mary Phelps Jacob vit le jour le 30 Avril 1891 à New Rochelle dans l’état de New York. Elle est éditorialiste, femme de lettres américaines et digne héritière d’une des plus grandes familles de la Nouvelle Angleterre.

Cette jeune demoiselle subit une éducation très stricte et rigoureuse mais pourtant ne rêve que de s’affranchir des codes et des conventions sociales.

Ce tempérament lui donne certainement l’idée qui marquera sa vie et celles de presque toutes les femmes à tout jamais.

Lassée de devoir porter des corsets pesants, elle décide qu’il est temps de trouver une option plus légère pour soutenir nos poitrines. C’est alors qu’en 1913, elle crée le soutien-gorge tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Un soir, devant se rendre a une soirée, elle se regarde dans le miroir et eu en retour un reflet étriqué, fermé, ne se sentant pas à son avantage. C’est à cet instant qu’un déclic s’opère en elle. 

Deux mouchoirs de soie, un peu de couture, un cordon et un ruban rose et ainsi nait le premier soutien gorge sans armatures.

Cette idée est d’autant plus révolutionnaire car en cette période de première guerre mondiale, le métal utilisé pour la fabrication d’armes et de machines de guerres, manque cruellement ! 

Au bal, toutes les filles tombent en pâmoison à la vue de Caresse et veulent bénéficier de cette innovation. 

Caresse commence par en créer d’autres pour ses amies proches puis un jour un homme souhaite lui acheter un prototype. À ce moment, elle comprend l’intérêt de son idée.

Elle décide alors de déposer la création en son nom auprès du Bureau américain des brevets et des marques de commerce, qui approuve sa requête le 3 novembre 1914.

La jeune femme ouvre à Boston la Fashion Brassière Company dans laquelle elle fait fabriquer en série des soutiens-gorge sans armatures. Malheureusement, elle ne réussit pas à faire décoller son entreprise et vends alors son idée à l’entreprise de Lingerie Warner Company pour une somme dérisoire de 1500 dollars. Un achat qui permettra à l’entreprise d’amasser plus de 15 millions de dollars dans les 30 années qui suivront ! Un succès fou mais la « maternité » de l’idée en revient à Caresse.

Par la suite, elle fonde avec son époux une maison d’édition anglophone à Paris, les éditions Narcisse où elle publie de très grands noms comme Hemingway entre autres. 

Elle embrasse une vie assez intense en mondanités, en mariages, divorces et nuits interminables. Elle traine avec Dali, Picasso, Anaïs Nin…voyage beaucoup et collectionne les amants.

Une tragédie vient freiner cette vie frivole et insouciante : le suicide de son mari. Elle finit par se réfugier dans son château en Italie où elle s’éteint le 24 Janvier 1970 à l’âge de 78 ans.  

Sa petite fille Tamara Colchester lui dédit un ouvrage aujourd’hui ! 

Mary Phelps Jacobs/Polly Peabody/Caresse Crosby, aura été une femme libre toute sa vie comme on n’en connait peu a l’époque. Elle aura su être novatrice, intelligente et rebelle dans une société emprise de codes, de diktats et de traditions. Elle fait indéniablement partie de ces figures féminines et féministes qu’on ne doit pas oublier !

BRAVO grande dame !


Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma chaîne Youtube

Please connect your site to YouTube via this page before using this widget.

Lettre d’information